[Total : 2    Moyenne : 4/5]

L’hiver très long et le printemps maussade ont usé l’organisme du cycliste, qui pratique régulièrement sa discipline à l’extérieur… Afin de l’aider à retrouver rapidement vitalité et efficacité, la cure de MACA et d’ACAI est une option particulièrement intéressante.

Le cycliste trouvera dans ces 2 cures le moyen de retrouver très vite l’énergie et l’endurance nécessaires pour aborder sa longue saison compétitive, tout en stimulant son système immunitaire.
LA MACA est une plante médicinale péruvienne qui ressemble à un navet, utilisée en médecine traditionnelle pour ses vertus aphrodisiaques. Elle est cultivée depuis le Néolithique dans les Hautes Andes péruviennes, de 3500 à 4200 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer. On utilise sa racine afin de la transformer sous forme de poudre contenue dans des biscuits, gâteaux, chips et boissons, ou en comprimés. Il existe 4 variétés de MACA : la jaune, la blanche, la noire et la rouge, mais la plus commercialisée est la jaune.
La racine de MACA a une très grande valeur nutritionnelle. Elle est constituée de glucides, protides, fibres, lipides. Elle est riche en calcium et potassium et contient aussi des oligo-éléments tels que le fer, l’iode, le cuivre, le manganèse et le zinc ainsi que des acides gras et acides aminés.

Biologiquement.com la boutique des produits antioxydants naturels puissants

Biologiquement.com la boutique des produits antioxydants naturels puissants

Les bénéfices de la racine de MACA pour le cycliste :

1) La MACA est un véritable stimulant du système nerveux, un anti stress, qui contribue à retrouver une excellente vitalité. Ses propriétés sont proches du ginseng, c’est pourquoi on la surnomme le « ginseng péruvien ». Elle permet de lutter contre la fatigue physique et psychique, favorise la capacité de concentration, la vigilance et les réflexes. Les OMEGA 3 qu’elle contient sont utiles à l’équilibre émotionnel. Les vitamines B1 et B2 augmentent le rendement musculaire.
La MACA agit également comme régulateur des sécrétions hormonales. Elle contribue à améliorer la résistance de l’organisme au froid, renforce le système immunitaire et favorise le développement de la masse musculaire grâce à son action supposée sur les sécrétions naturelles de testostérone.
Chez l’athlète féminine, la MACA contribue à réduire les douleurs menstruelles et celles liées à la ménopause (bouffées de chaleur par exemple).

2) La MACA combat certains troubles : Elle permet au cycliste de réduire les risques d’anémie grâce à ses nombreux micronutriments (fer), de constipation grâce ses fibres, et d’ostéoporose grâce à son action sur l’équilibre hormonal, sa teneur en sels minéraux (calcium) et protéines (11% de protéines).
3) La MACA améliore le fonctionnement cardiovasculaire : En faisant baisser le taux de cholestérol, la tension artérielle et en favorisant l’élimination des graisses, la MACA participe à la protection de la fonction cardiaque.

Bilan : Le MACA représente un excellent choix de complément alimentaire pour le cycliste qui souhaite retrouver tonus et vitalité. Aucun effet secondaire n’a été constaté dans le cadre d’une utilisation raisonnable.

II L’ACAI (baie de l’Acaï) : La baie de l’ACAI est le fruit d’un palmier amazonien, ressemblant à une myrtille, au goût de chocolat, qui pousse principalement au Nord du Brésil, dans les terrains marécageux. Réputée pour augmenter la libido et améliorer la vie sexuelle, elle fait partie intégrante de l’alimentation et de la médecine traditionnelle des indigènes d’Amazonie pour ses qualités nutritionnelles. Elle contient en effet peu de sucre, mais est riche en protéines, glucides, acides gras essentiels, fibres alimentaires, vitamines B1 et fer, et surtout en vitamine E.

Les bénéfices de la baie de l’ACAI pour le cycliste :

1) La baie de l’Acaï présente un potentiel anti-inflammatoire et antioxydant exceptionnel. C’est également un activateur d’énergie, de vitalité et un fortifiant immunitaire : ce fruit participe à la cicatrisation des plaies, écorchures et blessures. Il protège des maladies de la peau, a une action protectrice sur les yeux et donc diminue la fatigue visuelle. Il améliore le sommeil et augmente la circulation du sang pour favoriser les activités sportives .Il lutte contre le stress. C’est un puissant tonique naturel grâce à sa teneur en vitamines, en fer… Riche en omégas 3, 6 et 9 (50% de la teneure en acides gras), il protège contre les maladies cardio-vasculaires. Il a aussi une action d’anti vieillissement cellulaire grâce à ses antioxydants (phytostérols, anthocyanines).

2) L’effet “coupe-faim” de la baie de l’acaï : Contenant peu de sucre, mais des fibres spécifiques, la baie de l’acaï limite l’absorption des graisses et des sucres. Elle améliore la digestion et favorise la régulation du transit intestinal.

La baie d’ACAI est un excellent protecteur « cellulaire » (anti-oxydant) et une aide dans les régimes amincissants
PAROLE DE LECTEUR : GIOVANNI PASSONI VTTiste
50ans
3 sorties par semaine
A testé pour nous la double cure de MACA/ACAI bio Biologiquement.com.com

Quelles sont les raisons qui t’ont amené à faire une cure de MACA/ACAI?

Lors d’un séjour au Pérou j’ai découvert au contact de la population que les péruviens ne tiraient pas uniquement leur force physique en altitude (souvent supérieure à 5000m) de la fameuse feuille de coca, interdite en France mais également de la racine d’une plante, la Maca

Dès mon retour je m’en suis procuré dans les parapharmacies françaises qui en proposent sous différentes formes, afin de voir si cela pouvait améliorer ma résistance à l’effort en développant ma force de pédalage.

Après 2 mois j’ai pu constater les premiers effets. Dans une côte assez raide où j’ai rapidement les cuisses qui chauffent durant l’ascension, j’ai eu l’agréable surprise de monter à un rythme assez soutenu avec une bonne vélocité sans ressentir les effets du lactique chargeant les muscles. Impression très agréable.

Concernant les baies d’acai après une cure de près de 2 mois également j’ai pu constater un véritable effet de séchage tout en diminuant l’apparition des crampes et courbatures après l’effort lors des entraînements poussés.

Concrètement l’association des deux produits m’a véritablement fait progresser sur le vélo, en augmentant ma résistance et mon intensité à l’effort tout en permettant une meilleure récupération et un affûtage musculaire.

Des conseils, mise en garde particulières?
Personnellement je suis les conseils délivrés par le fournisseur et je respecte également scrupuleusement les doses préconisées. La maca en poudre est assez sympa mélangée dans les céréales du matin ou avant une épreuve, associée dans une préparation de gâteau énergétique.

Rédigé avec l’aimable concours de Biologiquement.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*