[Total : 1    Moyenne : 2/5]

Qu’est-Ce Que La Baie D’Açaï (bio antioxydant naturel)?

La Baie d’Açaï provient principalement des forets Brésiliennes, où elle est utilisée depuis des centaines d’années pour ses vertues médicinales.

Facilement reconnaissable par sa couleur violet/pourpre, elle est constituée à 10% de peau-pulpe et 90% de graine.

Avec une quantité de pulpe aussi réduite, elle doit donc être cueillie avec d’énormes précautions.

Un des premiers avantages de l’Acai, c’est son goût, qui ressemble à un cocktail de fruits avec une pointe de chocolat.

Histoire De La Baie D’Acai
Bien que considérée comme la dernière ‘diet‘ à la mode depuis son apparition sur les chaines américaines ABC, NBC et CBS News, la baie d’acai est en fait utilisée depuis beaucoup plus longtemps.

Depuis des centaines d’années, elle joue un rôle intégral dans la médecine naturelle Brésilienne :

Huile du fruit : utilisée pour traiter la diarrhée
Racine : principalement utilisée pour traiter la jaunisse, mais en décoction, elle peut aussi aider à traiter: le paludisme, le diabète, l’hépatite, la perte de cheveux, le foie et les maladies rénales, les hémorragies, les règles et les douleurs musculaires
Fruits : utilisés comme un traitement des ulcères de la peau
Graines (une fois broyées) : pour soigner la fièvre
Dans certaines régions de la Colombie, les baies d’açai (connue là comme naïade) est utilisé dans les boissons, desserts, crèmes glacées, boissons énergétiques et même dans les céréales du petit-déjeuner.

La Baie D’Açaï (Acai Berry) Dans Les Médias
En vedette sur ABC, CBS et l’émission d’Oprah Winfrey, la baie d’açaï est reconnue pour ses nombreux avantages pour la santé. Dans le livre du Dr Perricone “The Perricone Promise“, la baie d’acai a été citée comme étant le choix numéro 1 des consommateurs pour son goût délicieux, mais aussi ses antioxydants 10 à 30 fois plus nombreux que dans les raisins.

La baie d’acai est le plus dense des nutriments sur le marché, offrant aux consommateurs la promesse de : Perte de poids immédiate (commence à agir dès le premier jour)
Des niveaux d’énergie et d’endurance supérieurs
Meilleure immunité et protection contre les maladies cardiaques, le diabète et la maladie d’Alzheimer
Augmentation de la libido
Protection contre les inflammations et le vieillissement
La Baie D’Acai Dans Votre Alimentation
Enrichie en antioxydants, fibres, acides gras oméga, des vitamines et des acides aminés, il est facile de comprendre pourquoi la baie d’acai a suscitée tant d’engouement pour la perte de poids. Les recherches effectuées sur ce fruit exotique ont démontrées que nombre de ses ingrédients peuvent contribuer à la suppression de l’appétit, coupe faim, et l’augmentation du métabolisme ainsi qu’un accroissement du tonus musculaire.

Bref, tous les ‘outils‘ pour une perte de poids réussie et durable.

Maigrir avec la baie d'Açaï

Maigrir avec la baie d’Açaï

La Baie D’Acai Comme Produit De Perte De Poids
Malgré les preuves scientifiques sur la fragilité de ce fruit, de nombreuses entreprises – dans leur quête de faire plus de bénéfices et de profiter de sa notoriété dans les médias – ne sont pas soigneuses dans sa récolte. Par conséquent, beaucoup d’éléments nutritifs de la baie d’açaï peuvent être perdus au cours du traitement.

Le problème vient du fait que la baie d’acai est très périssable. Si la récolte n’est pas faite correctement, la baie peut perdre tous ses avantages dans les 24 heures qui suivent la récolte. Les principales choses à éviter sont le séchage par atomisation et les tambours de séchage. L’intensité de cette chaleur détruit la plupart des nutriments naturels, ce qui rend la baie inutile contre la perte de poids.

De même il faut se méfier des produits à base de baies d’açai, qui comprennent d’autres ingrédients. L’inclusion d’autres jus, les sucres et la caféine peuvent réduire la quantité de baies d’açai du produit final et donc réduire votre taux de réussite.

Pour des résultats de perte de poids réels, nous recommandons d’investir dans des produits de baies d’açai qui ont utilisé la congélation instantanée pour préserver les fruits. C’est le moyen le plus sûr pour vous assurer que vous recevez une baie pure à 100%, inaltérée et de meilleure qualité possible.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

La forêt amazonienne recèle des trésors de biodiversité, menacée par la surexploitation. Parmi ces trésors, des centaines de plantes dont les propriétés sont inconnues, voire s’oublient peu à peu, balayées par la mondialisation de l’alimentation.

Le professeur Yvan Larondelle et son équipe de la faculté d’ingénierie biologique, agronomique et environnementale de l’UCL pistent autour de la planète des plantes aux vertus étonnantes.

 

L'açaï, un superfruit antioxydant

L’açaï, un superfruit antioxydant

C’est ainsi que l’açaï, le fruit d’un palmier amazonien, utilisé pour son jus gras et fibreux, n’était utilisé que localement, dans la région du Para, au nord du Brésil. Son jus ne se conservait guère. Mais les recherches de l’UCL ont montré que s’il contenait très peu de sucre (3 %), il contenait beaucoup de composés phénoliques. « Un verre de 250 ml contient un gramme de composés phénoliques, c’est-à-dire l’équivalent de 5 portions de fruits et de légumes, soit l’équivalent des recommandations de consommation journalière pour être en bonne santé, explique le professeur Larondelle. Nous avons mis en évidence chez des volontaires que la prise de 350 ml de jus de ce fruit, pendant 28 jours, diminuait de moitié l’oxydabilité du LDL, le “mauvais cholestérol”, chez ceux qui étaient hautement exposés au risque, soit par l’alimentation soit par la génétique. Il n’est par contre pas utile chez ceux qui affichent un risque réduit à la base. »

Aujourd’hui, l’açaï, reconnu comme « superfruit », est vendu dans tout le Brésil et même exporté. « La plante ne pousse que sur place et il est peu envisageable d’en faire des plantations massives, qui mettraient potentiellement en péril la biodiversité de la forêt. Mais c’est une menace qu’il faut surveiller. » L’équipe de l’UCL travaille aussi sur d’autres plantes, comme l’Inga edulis et la Byrsonima crassifolia dont les feuilles contiennent des antioxydants. « Naturels, ils pourraient remplacer ceux, synthétiques, qu’on utilise actuellement dans l’industrie alimentaire. »